Prothèses dentaires

La prothèse dentaire a pour but la restauration des dents, le remplacement des dents manquantes le rétablissement ou l'amélioration de la mastication, de l'esthétique, de la phonation, du confort du patient. Pour atteindre ces objectifs, deux techniques sont utilisées :

  • la prothèse conjointe ou prothèse fixe (scellée sur les dents restantes ou implants)
  • la prothèse adjointe ou prothèse amovible

L'utilisation des deux techniques conjointement permet la création de prothèses mixtes.

La prothèse conjointe                           

            Avant traitement                                                     Après traitement

Inlay ou Incrustation

Un inlay est un bloc qui peut être soit métallique coulé, soit en résine, soit en céramique (de la couleur des dents) scellé à l'aide d'un ciment dans une cavité aux parois de laquelle il s'adapte en reproduisant l'anatomie occlusale de la dent et ses rapports avec les dents voisines.

Inlay-core ou Faux moignon

Cette reconstitution métallique coulée restaure tout ou partie de la couronne naturelle d'une dent. On utilise comme ancrage les canaux radiculaires qui ont été obturés lors du traitement conservateur. Il constitue un faux moignon pour la réalisation d'un couronne prothétique.

On peut élaborer un inlay avec un ou plusieurs tenons, en fonction du nombre de racines de la dent traitée. Lorsque les axes des canaux radiculaires ne sont pas parallèles on utilise une technique de scellement d'un tenon à part de l'inlay-core, il s'agit alors d'un inlay-core à clavette.

Onlay

Un onlay est une incrustation métallique coulé ou en résine, ou en céramique recouvrant tout ou partie de plusieurs faces d'une dent en rétablissant les rapports de contiguïté et d'antagonisme.

Facette collée

Une facette collée en céramique est  une restauration esthétique , unitaire, de la face vestibulaire de la dent, permettant de corriger des défauts de forme, de position ou de teinte.

Couronne ou coiffe prothétique

Lorsque la destruction dentaire est plus importante, on reconstitue la totalité de la partie apparente de la dent avec une prothèse appelée couronne. On distingue deux catégories :

  • les couronnes de revêtement
  • les couronnes de substitution

Couronne de revêtement

Ce sont les réalisations creuses qui recouvrent la totalité de la partie coronaire de la dent.

Diverses possibilités s'offrent au patient selon le degré d'esthétique désiré.

  • Les couronnes provisoires en résine ou composite servent à remplacer les dents lors de la réalisation des couronnes définitives. Elles permettent au patient de ne pas avoir de préjudice esthétique et servent au praticien de modèles d'essai pour les futures couronnes.

  • Les couronnes totalement métalliques, coulées ou ajustées en nickel chrome (métal non précieux) ou en alliage semi-précieux à base de palladium ou en alliage précieux contenant de l'or.

  • Les couronnes métalliques à incrustation vestibulaire (CIV) comportant une face esthétique sur la face visible de la dent pouvant être en résine ou en céramique.
  • Les couronnes céramo-métalliques, toute la couronne est recouverte de céramique particulièrement esthétique, il ne reste qu'une infrastructure coulée métallique invisible en bouche.
  • Les couronnes céramo-céramiques ou vitro-céramiques, (CCM) elles sont entièrement réalisées en céramique, l'infrastructure est aussi en céramique pour rendre la dent le plus esthétique possible.

Couronne de substitution

En cas de destruction presque totale de la couronne dentaire naturelle on utilise le canal radiculaire pour y placer un tenon ou pivot pour prendre appui. La couronne est  appelée communément "dent à pivot". Sa forme et son apparence sont les mêmes que les couronnes de revêtement.

Bridge

Lorsqu'il n'est pas possible de conserver une dent trop délabrée, celle-ci doit être extraite. Pour son remplacement afin de préserver un bon équilibre dentaire et une bonne efficacité de mastication, il faut recourir à la technique du bridge qui consiste à prendre appui sur les deux dents voisines bordant l'édentation. Les implants dentaires peuvent constituer une alternative.

Le bridge comporte plusieurs éléments, les ponts remplaçant les dents absentes en prenant appui sur les dents naturelles restantes ou implants.

On appelle piliers, les dents qui supportent le bridge, les éléments intermédiaires étant la travée du bridge franchissant l'espace édenté et remplaçant les dents absentes.

Tous les types correspondant aux couronnes unitaires sont valables pour les bridges.

Bridge collé

La dent manquante est maintenue par collage sur la face non visible des dents contigües.

Attachements

Lorsque l'on désire supprimer l'emploi de crochets disgracieux lors de la réalisation de prothèse conjointe couplée à une prothèse adjointe, on utilise un ou plusieurs attachements.

Cet attachement sert d'ancrage à la prothèse mobile, il est inclus à la prothèse conjointe.

De nombreux types d'attachement sont disponibles en fonction des cas, un attachement ressemble à un bouton pression.

avant traitement  après traitement

  

La prothèse adjointe partielle

Prothèse à appui dentaire et gingival qui restaure une édentation partielle. La prothèse est amovible, elle doit être retirée pour le nettoyage et le brossage, puis remise en place par le patient.

Les difficultés de restauration de l'édentation partielle résident dans la résolution du problème délicat de la dualité tissulaire et la mixité de l'appui prothétique.

La dent est supportée par l'os et liée à celui-ci par un ligament alvéolo-dentaire. Elle peut bouger d'environ 1/10 de mm sous l'effet des forces de mastication.

La gencive recouvre l'os au niveau de la zone édentée. C'est un tissu mou qui se laisse déprimer sous l'effet des contraintes et retrouve ensuite sa forme initiale. L'élasticité de la gencive est de 4/10 de mm à 1mm selon les endroits. Le praticien doit répartir de façon homogène les forces occlusales sur les dents et muqueuses pour réaliser une prothèse partielle équilibrée.

On distingue deux catégories :

  • les prothèses en matière plastique (résine acrylique)
  • les prothèses métalliques

Prothèse résine

La prothèse est constituée d'une plaque en résine acrylique rose qui recouvre en grande partie les faces palatines et linguales des dents.

                                           

Elle prend appui sur la surface de la muqueuse gingivale.

Elle est maintenue en bouche par des crochets qui prennent appui sur les dents restantes.

Prothèse métallique

La prothèse comporte une infrastructure coulée métallique. La plaque coulée repose sur les zones ostéo-muqueuses favorables au soutien.  Les crochets coulés sont conçus avec la plaque.

Des taquets occlusaux évitent l'enfoncement de la prothèse et transmettent les forces occlusales selon l'axe des dents pour éviter de les mobiliser.

Des préparations sur les couronnes des dents peuvent être réalisées pour améliorer la tenue. Des attachements sont possibles pour allier la rétention et l'esthétique.

Les métaux utilisés pour la coulée de la plaque métallique peuvent être des alliages de type stellite (cobalt, chrome, molybdène, nickel, tungstène) du titane ou des ors spéciaux.

Les parties prothétiques supportant les dents artificielles sont réalisées en résine acrylique.

La prothèse adjointe complète

La prothèse adjointe totale appelée communément "dentier" est une prothèse à appui gingival qui restaure une édentation totale du maxillaire ou de la mandibule. La prothèse est amovible, elle doit être retirée pour le nettoyage et le brossage, puis remise en place par le patient.

Passage de l'édentation partielle à l'édentation totale

Avant l'extraction des dernières dents, le praticien prend une empreinte et fait fabriquer rapidement des prothèses transitoires complètes en résine.

Lors de la séance des extractions en série, le praticien place en bouche les prothèses transitoires directement à la place des dents extraites. Cette méthode permet au patient de ne pas subir de préjudice esthétique et de s'habituer à une prothèses complète.

Prothèse complète sur attachements 

Les dernières dents sont taillées à une faible hauteur et recouvertes de couronnes qui comportent des attachements boutons-pression permettant une meilleure tenue de la prothèse.

Une barre d'ancrage peut aussi être réalisée entre deux dents non mobiles.            

La barre relie les deux couronnes de faible hauteur. Sur cette barre viennent s'ancrer des petits cavaliers solidaires de la prothèse adjointe. La rétention de celle-ci est nettement améliorée grâce à cette technique.

Implants

Un implant dentaire est une racine artificielle placée par le chirurgien-dentiste dans l'os alvéolaire de l'un des maxillaires en remplacement de la racine d'une dent extraite et servant de support à une prothèse.

Sa forme est généralement cylindrique ou légèrement conique, ressemblant à une vis, en titane ou en zircone, avec une connexion au niveau supérieur, à l'emplacement de la gencive, pour permettre la pose d'un élément prothétique par vissage ou scellement.

Son diamètre varie entre 3 et 5mm et sa longueur entre 8 et 15mm. 

Plusieurs tailles d'implants

radiographies d'implants

  

Exemples d'utilisation

Stabilisation d'une prothèse complète mobile, la pose de deux, trois ou quatre implants avec des boutons-pression ou un barre d'ancrage permet d'améliorer la tenue de la prothèse.

Pose d'un implant pour éviter la taille de dents saines lors de la réhabilitation par un bridge.    

Pose d'un implant pour permettre la confection d'un pilier intermédiaire d'un bridge, sans lui la confection du bridge serait impossible.

Autres types

Les implants d'un diamètre plus petit et d'une longueur plus grande pouvant servir à stabiliser une prothèse complètes sont mis en place directement, sans dégager la gencive en une seule séance.

Il existe aussi des implants orthodontiques placés temporairement servant de moyen d'ancrage à des forces de traction. 

Dent extraite

Implant

Dent reconstituée

Protocole opératoire

Cette technique sûre et efficace s'appuie sur des données scientifiques avec un recul clinique de plus de 20 ans. La pose d'un implant, réalisée sous anesthésie locale, est totalement indolore. Elle se pratique au cabinet  dentaire ou en clinique.

Le choix se fait en fonction de l'emplacement, de la quantité d'os disponible, et des éléments anatomiques environnants à partir d'un examen radiologique et scanner de la zone à implanter.

Une asepsie rigoureuse est importante pour assurer le succès de l'intégration de l'implant.

Le chirurgien-dentiste, après une anesthésie locale, pratique une incision, puis il décolle la gencive pour accéder à l'os alvéolaire.

Ensuite il prépare l'emplacement de l'implant dans l'os en passant  plusieurs forets de diamètres croissants. Le forage de l'os se fait à vitesse maitrisée et lente sous irrigation, pour respecter la structure et éviter tout échauffement de l'os. Le praticien arrête lorsqu'il a obtenu un puits d'un diamètre très légèrement inférieur à l'implant à poser.

L'implant est placé dans l'os le plus souvent par vissage et doit avoir une liaison forte avec l'os. Le praticien replace alors la gencive et pose des points de suture.

Il faut attendre après la pose de l'implant, l'ostéo-intégration, qui peut durer plusieurs mois. L'implant va se souder complètement avec l'os et, contrairement à la dent, il n'y a pas de ligament alvéolo-dentaire.

Pour finir, une prothèse sera mise sur cet implant qui se comportera comme une racine artificielle.

Tarifs

Les traitements implantaires ont des tarifs libres et ne sont pas pris en charge par l'assurance maladie. Ils sont Non Remboursables. Les assurances complémentaires peuvent selon les contrats les rembourser.

Rappelez moi !

Une question ? Un renseignement ? Laissez-nous votre numéro de téléphone, nous ne manquerons pas de vous recontacter pour répondre à toutes vos interrogations.


Informations pratiques

A tout moment, vous pouvez nous contacter par mail, nous répondrons sous 48h

Contactez nous au : 03 89 42 24 80

Laboratoire Dental Labo
29 Avenue de Colmar,
68200 Mulhouse

Horaires d'ouverture :
Du Lundi au Vendredi: 8h-19h
Samedi: 8h-12h

EMPREINTES NUMERIQUES

Adresse mail pour envoi de vos fichiers : dentallabomulhouse@gmail.com

Réseaux sociaux